Top

Road-trip en Asie avec mon bébé

Hello ! J’espère que vous allez bien, après une longue absence de 4 mois 🙂

Je suis partie en road-trip, avec mon petit bout, en Asie du Sud-Est. Et j’ai voulu profiter à fond de notre voyage. Aujourd’hui, je vous partage mes gros moments de mon voyage et je vous fais un « petit » récapitulatif de mes aventures avec mon fils Julian.

Voyager seule avec un bébé

Il y a 4 mois j’ai décidé de partir seule avec mon fils en Asie. J’avais une envie de voyage et de surtout me changer les idées.

Je rêvais de réaliser ce genre de voyage quand j’étais plus jeune (enfin avant d’avoir un enfant) et là je me dis que je devrais quand même sauter le pas avec mon fils Julian. 

C’est peu commun de voir des mamans célibataires de faire des road-trip avec des enfants mais ça se fait. Ce n’est pas impossible. Et c’était le meilleur moyen selon moi, d’éveiller mon fils en voyageant à travers l’Asie du Sud-Est.

Sachez que à la base, je voulais trouver un job de 6 mois à Bali. Malheureusement, je n’ai pas trouvé de job et les jours passent. Je stagne,  je me dis qu’il était temps que je me bouge le cul.

J’ai donc acheté mes billets d’avion A/R pour Bangkok pour deux mois. Ce sont les billets les moins chers pour atterrir en Asie du Sud-Est (je vous conseille de prendre vos billets le mardi car ils sont généralement beaucoup moins chers). Je décide de partir et de retourner à Bali et de revoir ma grand-mère à Phnom Penh. Tout ce que je savais, c’est qu’il fallait que je fasse ce voyage avant que Julian aille à l’école.

Départ pour Bangkok

À l’aéroport, mon meilleur pote m’accompagne et à ce moment là… je ne réalise toujours pas que je pars à l’aventure avec mon fils. Je reste quand confiante avant que mon ami me laisse et arrivée dans l’avion, je sais pas, je panique un peu, je me dis « mais dans quoi je me suis embarquée ???  » J’avais des frissons. Je me fais quelques scénarios. Je me dis que je vais me retrouver dans une galère et être toute seule durant tout mon séjour. Mais une autre partie de moi, était trop excitée (genre je suis bipolaire) et je n’avais qu’une hâte c’était de voir le résultat final de mon séjour. J’attendais aussi ce moment là, où je me dirais ça y est mon aventure est terminée, j’ai fais si, j’ai vécu ça et c’était trop bien. Genre j’attendais ce moment là aujourd’hui où j’écris actuellement cet article.

essentiel-bebe-voyage

Sac à dos Herschel – Poussette GB pockit + – Porte-bébé ErgoBaby – Valise cabine Eastpak

Bref j’ai paniqué mais arrivé à l’aéroport de Bangkok, dans le taxi et découvrir cette immense ville, j’étais excitée d’être là avec mon fils. Comme dans les films où la fille est dans le taxi et découvre une nouvelle ville à travers la fenêtre. Me demander qu’est-ce qui va m’attendre de fou durant ce séjour ? C’était comme un rêve.

Arrivée à l’hôtel à Bangkok, le staff était adorable et s’occupait trop bien de nous. Mon hôtel se situait en plein centre de Bangkok mais j’étais vraiment à côté d’une rue, où avait lieu les bars et les boîtes de nuits. C’était pas top pour mon fils Julian mais Thaïlandais étaient vraiment accueillants et souriant envers mon fils. Je ne me sentais pas du tout jugée parce que j’étais seule avec mon fils alors qu’il était assez tard. Le lendemain, je fais un petit saut aux alentours pour voir comment je pouvais me déplacer avec Julian parce que je ne me voyais prendre le tuk tuk ou le taxi à cause du traffic et de la pollution.

Bref, je me suis perdue mais je me suis aussi retrouvée. Au final, j’ai commencé à bien connaître Bangkok. J’ai eu la chance de faire quelques rencontres. J’ai eu la chance de revoir une connaissance Dalia, étudiante à Bangkok pour passer une courte journée avec elle. Elle n’avait pas beaucoup de temps. J’ai aussi rencontré la mère d’un ami que j’avais rencontré l’année dernière à Bali et Logan, un jeune étudiant qui effectuait son stage et pour finir une youtubeuse connue Nobluk qui était trop adorable. .

Au final, j’ai passé une semaine trop cool à Bangkok avec des gens trop cool mais aussi seule avec mon fils. On a aussi bien profiter de la piscine du rooftop de notre hôtel.bangkok-2Retour à Bali pour 3 semaines 

Après avoir passé une belle semaine à Bangkok, on part en direction de Bali. Je n’avais planifié aucun itinéraire pour Bali car j’y étais déjà venue l’année dernière et je connaissais déjà un peu l’île. J’avais envie d’y retourner car j’étais un peu frustrée d’être partie trop tôt l’année dernière. Quand je suis frustrée, je suis obligée d’assouvir mes envies ahah.

On a passé 3 semaines à Bali et on s’est installé dans un superbe hôtel qui se situait entre Seminyak et Canggu. J’y ai passé quelques jours las bas pour me détendre et faire les endroits que je voulais faire à Canggu.

Ensuite le temps est passé et je m’ennuyais un peu car je ne rencontrais pas grand monde. Je change donc d’hôtel à Seminyak et mon pote de Bali me rejoint le temps d’un week-end.

On part avec lui quelques jours à Nusa Lembogan, une petite île où il y travaille. Il avait peu de temps à m’accorder donc j’étais un peu seule. J’ai pu faire une petite excursion à Nusa Penida pour découvrir Klingking beach et quelques plages.

Puis, on a passé quelques jours à Ubud pour que Julian puisse voir les singes à Monkey Forest mais encore une fois, je connaissais cet endroit et on ne pouvait plus donner des bananes aux singes.

Après Ubud, j’ai décidé de prendre un billet pour Bangkok et d »y rester une semaine pour passer du temps avec ma copine Dalia. Car cette fois-ci, elle avait de temps à m’accorder.

C’est cool de voyager seule mais quand t’as personne avec qui parler pendant longtemps, tu deviens un peu folle. Alors repartir à Bangkok était une bonne décision. Et je pense que Bali, c’est une destination pour les jeunes, les familles et les couples. Pour tout le monde sauf pour nous ahah. 
bali-voyager-bebebaliRetour à Bangkok pour une semaine 

Étant donné que j’étais seule avec mon fils à Bali, j’étais vraiment contente de retourner à Bangkok et de retrouver ma copine Dalia. On a passé du temps ensemble, on a fait du shopping. Elle devait trouver des cadeaux pour Noël avant de rentrer en Lituanie. On s’est vu presque tous les jours avant qu’elle rentre chez elle. J’étais vraiment trop contente d’avoir passé du temps avec elle. C’est mieux d’être bien accompagné que d’être seule. (Je suis avec mon fils mais il parle pas…)

Et puis, un jour plus tard, mon meilleur pote Alain et ses amis étaient à Bangkok. On a pu passé une belle soirée avant que l’on parte chacun de notre côté. On a fait le marché de nuit et puis on était dans un tuk tuk avec de la musique, Julian dansait, on avait le sourire. J’étais si contente de les revoir surtout à l’autre bout du monde alors qu’on se voit rarement à Paris.

Bref cette semaine à Bangkok, c’était un pur bonheur. Ça me manque déjà rien que vous en écrivant cet article ! Et, franchement si t’as personne avec qui partager des souvenirs, voyager seule, ça devient vite lassant. bangkok-2

Passage obligé à Phnom Penh, Cambodge

Si, je passe par Bangkok, je dois forcément passer par le Cambodge ! C’est à Phnom Penh, là où vit ma chère grand mère et il fallait absolument que je présente mon petit Julian. J’avais hâte qu’ils se rencontrent et de les voir réunir.

Arrivés à l’aéroport de Phnom Penh, elle était déjà sur place pour nous accueillir. C’était juste trop émouvant quand il se sont rencontrés (j’ai même pas de belle photos d’eux). Je voyais bien que ma grand mère était heureuse de voir Julian.

La dernière fois que j’avais quittée ma grand mère, c’était il y a plus de 2 ans, quand mon grand père est décédé et là je reviens un gros bébé. Toute ma famille était si contente de voir mon petit Julian. J’ai donc passé Noël et le nouvel an au Cambodge avec ma famille. Sachant que à la base, je voulais rester jusqu’au nouvel an à Bali. Je suis bien contente d’être partie plutôt et de profiter de ma famille.

J’ai fais notamment de belles connaissances sur place et ma copine Margaux et sa maman sont venues faire un petit coucou à la maison pour le nouvel an 🙂 J’ai aussi passé un super week-end avec un américain qui s’appelle aussi Julian dans le sud du Cambodge.

Puis quelques jours plus tard, ma soeur Sojati est venue aussi à Phnom Penh. On a pu se fait un mini road-trip à Kep et profiter de la plage et déguster des fruits comme le durian et la mangosteen. Vous connaissez ?

Après un mois au Cambodge, je voulais continuer de voyager et je ne voulais pas rentrer à Paris. J’ai donc décidé d’annuler mon vol pour Paris et de prolonger mon séjour de deux mois pour découvrir la Thaïlande, le Laos et le Vietnam…

Je décide donc de partir en road-trip et de rejoindre un groupe de mecs que j’ai rencontré à Phnom Penh.

cambodge

Deux mois de road-trip en Asie du Sud-Est

Arrivés à Chiang Mai, on est resté quelques jours dans cette ville. On a pu faire le sanctuaire des éléphants pour fêter ses 2 ans. L’activité phare de Chiang Mai.

Ensuite on était parti pour un road trip de 3 jours, pour se rendre à Luang Prabang au Laos. C’était pour moi, ma plus belle expérience de ce voyage alors que je n’étais jamais tenté par le Laos. Tout ce qui m’intéressait, c’était de découvrir le Kuang Si Falls dont on en parle tant.

  • Jour 1 : On était donc parti en bus de Chiang Mai pour arriver à la frontière de la Thaïlande et du Laos pour ensuite arriver à Huai Xai. On a fait une nuit sur place pour pouvoir prendre le slow boat le lendemain matin.
  • Jour 2 : On prend le bateau qui traverse tout le long du fleuve du Mékong et on admire le paysage que nous offre le Laos pour arriver à Pakbeng.
  • Jour 3 : On termine par une dernière journée en bateau et on rencontre des gens trop cools. Après une longue croisière bien agréable, on finit par arriver à Luang Prabang

Arrivés à Luang Prabang, on découvrait petit à petit cette ville et on en a surtout profité pour se détendre après ce mini road-trip.  J’avais adoré admirer les chutes de Kuang Si même si j’avais voulu m’y baigner (elle était trop froide). On a joué au bowling, et on a souvent chillé à l’Utopia, lounge bar, le rendez-vous des backpackeurs.

Luang Prabang est la destination idéale, si l’on veut profiter des beaux paysages, bien manger et profiter du calme qu’offre le Laos. Certes, ce n’est pas une grande ville, mais j’en suis tombée amoureuse.

Ensuite, j’ai quitté les garçons et on est descendus à Vang Vieng en mini van. Les routes étaient cabossées et j’avais juste envie de mourir. Mais on y a survécu, surtout Julian. Même si il avait fait sa grosse commission, juste au moment où on partait ! On a dû s’arrêter pour le changer ahah.

Vang Vieng est un lieu parfait pour les jeunes car ils proposent des activités intéressantes pour les personnes qui aiment s’amuser. Comme le tubing mais encore aussi, du kayak et/ou de l’accrobranche… Pour notre part, on a bien chiller dans un bel hôtel avec piscine.

Pour finir, on est descendu à Ventiane. Là où j’expérimente ma première fois ma vie de backpacker, en séjournant dans une auberge de jeunesse. J’avais peur que l’on me refuse l’accès, à cause de mon bébé, mais j’ai tenté quand même le coup.

Arrivés à l’hostel, on ne nous a fait aucune remarque et le staff a été trop adorable avec nous. J’ai donc fais de sacrées rencontres et je suis bien contente de l’avoir fait, car je me sentais un peu seule.

Après avoir passé 3 semaines au Laos, on partait en direction de Ho Chi Minh !!!!

chiang-maislow-boat-luang-prabang kuang-si-fallsvoyage-laos

Ma meilleure amie Mélanie me rejoint au Vietnam !

Ma pote Mélanie me rejoint au Vietnam car je l’avais incitée à venir deux mois auparavant 🙂 Enfin, on s’est retrouvé avec les garçons pour qu’on puisse faire le road-trip tous ensemble !

On a commencé par découvrir Ho Chi Minh et faire les tunnels de Cu Chi ainsi que le delta du Mékong. On a fait les activités de touristiques, ça ne va pas trop plu.

Puis on est parti pour Mui Ne, là où se trouvent les dunes et le Fairy Stream. On a aussi très bien mangé là bas !

Ensuite, on a continué à monter jusqu’à Nha Trang en sleeping bus. C’était une belle expérience que j’ai vécu car on était en groupe et que tout au long du voyage, on découvrait de magnifiques paysages. À Nha Trang, on a fait une petite excursion trop cool et découvert de jolies plages. Sinon, ma pote a vécu une sale expérience de vol à l’arrachée en scooter… Donc faites attention à vos sacs si vous passez par le Vietnam.

Après avoir quitté les garçons, on est parti avec Mélanie à Hoi An. On a fait des activités touristiques telles que le basket boat, apprendre à cuisiner, visiter des temples et enfin découvrir la vieille ville de Hoi An. On a aussi profité pour faire des costumes sur mesure mais aussi des robes. J’ai hâte de faire des looks avec d’ailleurs.

Durant ce séjour à Hoi An, on a aussi pu découvrir le Golden Hands Bridge, et le parc d’attraction Ba Na Hills situé en haut de la montagne à Da Nang. Et puis après deux jours d’activités intensives, on a juste voulu se détendre à la plage.

On a terminé notre séjour au Vietnam à Hoi An, sans pouvoir faire le Nord du Vietnam. On s’est dit qu’on reviendra un jour ou l’autre pour terminer de découvrir le Vietnam.saigon-voyagefairy-streamvietnam-voyagehoi-an-voyagegolden-bridge-vietnam

Dernière destination : Phuket

J’ai terminé mon séjour avec Gaspard, un français, rencontré à Ventiane au Laos, à Phuket. Il faisait un road trip en Thaïlande et j’en ai profité pour le rejoindre. De plus, on était d’accord pour passer la semaine à chiller. On a donc passé un bon moment ensemble, sur les plages de Surin, comme vous pouvez le voir sur les photos !

Je suis contente d’avoir passé une belle semaine avant de rentrer en France.

surin-beach

Voilà pour ce récapitulatif qui est assez long, mais pas complet, car sinon ça serait beaucoup trop long.

J’ai vécu une magnifique expérience avec mon fils. Jamais de ma vie, je n’aurai pensé être capable de réaliser ce genre de voyage seule avec lui. On a pris tous les transports possible (bateau, sleeping bus, van, avion, tuk tuk, scooter…) et jamais mon fils ne m’a fait la misère. Mise à part la dernière semaine, où il a fait sa crise de « terrible two ». En soi, ce n’était pas compliqué quand les gens qui nous entourent, sont là, à te tendre la main.

Julian a assuré et je suis trop fière de lui. J’espère de tout mon coeur qu’il ait adoré ce voyage autant que moi et je remercie toutes les personnes que j’ai rencontré tout au long de mon voyage. Pour nous avoir donné le sourire et pour avoir pris soin de mon fils. C’était la plus belle chose que j’ai faite dans ma vie, et j’avoue que je regrette un peu de ne pas l’avoir fait auparavant (avant d’avoir un enfant).

J’ai vécu quelque chose de fort et je suis fière de l’avoir fait avec mon fils.

Cet article n’est pas complet concernant mon voyage en Asie avec mon fils mais il y aura plus d’articles sur mon blog voyage www.shewanderlost.com.

Je partagerai mes aventures en détails et avec les bons plans sur ce blog. Donc si vous aimez le voyage, vous pouvez toujours me suivre sur instagram @shewanderlost

voyager-avec-bebe

post a comment